Depuis 5 ans, la ville de Bordeaux réfléchit aux côtés des acteurs socio-économiques et associatifs aux impacts de la transition démographique en anticipant des mutations profondes. La ville de Bordeaux compte près de 50 000 citoyens âgés de plus de 60 ans. Ces aînés représenteront plus d’un tiers de la population bordelaise en 2030 contre 18% aujourd’hui. Par ailleurs, 18% des personnes de plus de 75 ans sont dépendantes et seulement 9% d’entre elles vivent en établissement. 

Dans ce contexte, il faut garantir la meilleure place aux aînés au sein de la ville, produire des logements et un mode d’habitat évolutif, adapter les espaces et les aménagements publics, les transports et les équipements urbains, et organiser une ville inclusive qui permettra de prolonger au maximum leur autonomie.

A Bordeaux, comme dans toutes les grandes villes, nous vivons de formidables évolutions : les modes de déplacement se modifient, le lien social se transforme, des espaces d’innovation naissent et se développent. Il en résulte que nos repères spatio-temporels se brouillent et les seniors en sont les premiers impactés. La mobilité joue un rôle essentiel dans ce mouvement en contribuant fortement au maintien de l’autonomie et des liens sociaux. Avec l’âge, on assiste aussi à la diminution des rayons de déplacement ainsi qu’à une modification des motifs de déplacement. 

Face à ces problématiques, les acteurs publics et privés se mobilisent et innovent. La ville de Bordeaux et la Métropole contribuent à cette prise de conscience et agissent comme facilitateurs et accélérateurs des démarches engagées, dans un domaine porteur de développement économique et d’emplois nouveaux. Une conviction nous porte : il nous faut aujourd’hui avancer tous ensemble pour construire la ville durable, l’habitat de demain, avec de nouvelles mobilités. 

Tel est l’objet et le défi du 5e Colloque Européen Silver Economie et Habitat. 

 

Alain Juppé

Georges Fernandez

Pour Logévie, filiale du Groupe Action Logement, spécialisée dans l’habitat des seniors, la question de l’autonomie de ses locataires et résidents est prégnante. Pour ce faire, Logévie s’entoure de nombreux partenaires afin de trouver des solutions pragmatiques, viables et pertinentes. Dans ce cadre, plusieurs produits et services innovants sont en cours d’expérimentation afin de répondre aux problématiques de sécurité, de confort et de lien social des seniors. 

Pour aller plus loin et en tant que co-organisateur de la 5ème édition du Colloque Silver Economie et Habitat, Logévie souhaite engager des réflexions et apporter des solutions concrètes à la problématique des mobilités des seniors. En effet, par la limitation de certaines capacités, le vieillissement entraîne progressivement une réduction des mobilités des seniors, avec un risque réel d’isolement et de confinement à domicile. Enjeu primordial du bien-vieillir, la mobilité contribue fortement à favoriser l’autonomie et le maintien des liens sociaux des seniors. 

Alors que Logévie a engagé la démarche HS2 (Haute Sécurité Santé) en labellisant l’ensemble de ses résidences intergénérationnelles thématiques et autonomie, son objectif est de favoriser l’épanouissement des seniors dans leur logement mais aussi dans leur immeuble, leur quartier, leur ville en ouvrant les résidences. 

Logévie souhaite faciliter et enrichir la vie des locataires et résidents en situation de mobilité par :

- Une mobilité équitable pour une solidarité active ;

- Une mobilité enchantée et génératrice de liens ;

- Une mobilité créatrice de motilité.

Logévie continuera à innover de façon décloisonnée pour améliorer son offre habitat senior en réponse à des besoins émergents et évolutifs. 

 

Georges Fernandez